Vidéo associée: 

Visite “historique” de François Hollande en Turquie

Corps: 

Le président français est en Turquie. Une visite d’Etat sans précédent depuis celle de François Mitterand en 1992. François Hollande s’est efforcé lundi de refermer la blessure ouverte dans la relation entre Paris et Ankara par le refus de Nicolas Sarkozy de considérer la Turquie comme un pays susceptible d’adhérer à l’Union européenne.

Il a demandé la poursuite du processus chapitre par chapitre, rappelant toutefois que “négociation ne veut pas dire adhésion”. Ce “processus doit se poursuivre” mais “aucune date n’est prévue”, a-t-il souligné à l’adresse d’une opinion française hostile à la perspective d’une entrée de la Turquie dans l’Union européenne. Un thème délicat à quatre mois des élections européennes, pour lesquelles les sondages prédisent une poussée de l’extrême-droite en France et dans d’autres pays. “Inutile d’ajouter quelque peur que ce soit, le peuple français sera de toute façon consulté”, a déclaré Hollande.

“Nous ne sommes pas pressés”, a souligné pour sa part le président turc Abdullah Gül, dont le pays traverse actuellement une crise politique.

Génocide arménien

Le président français François Hollande a également exhorté la Turquie à faire son “travail de mémoire” sur les massacres de centaines de milliers d’Arméniens par l’empire ottoman en 1915.
“Le travail de mémoire est toujours douloureux, mais doit être fait. Ce que nous avons à mener les uns et les autres, c’est la reconciliation à travers la recherche de ce qui s’est produit et la reconnaissance de ce qui s’est fait”.

Les relations franco-turques sont émaillées de crises à répétition depuis l’adoption en 2001 par le Parlement français d’une loi reconnaissant le génocide arménien, suivie de tentatives législatives avortées pour en réprimer la négation.

“Si on fait revivre aux générations futures les souffrances vécues il y a cent ans, ce n’est pas une bonne chose. Dans ce cas, ce qu’il faut faire, c’est laisser cette affaire aux historiens, a indiqué de son côté le président turc,
Abdullah Gül.

Avec AFP et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 27/01/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

23/06/2017

Pages

Publicité