Vidéo associée: 

Violences sexuelles : "Il y a une loi du silence"

Corps: 

Selon Muriel Salmona, psychiatre, il n'existe "pas assez de structures, ni de personnels formés" pour répondre aux violences sexuelles. "Il y a un tabou, il y a du déni, il y a une loi du silence, on ne connaît pas la réalité des violences", a-t-elle ajouté.

tabou deni, loi du silence
LMuriel Salmona psyhciatre

Partager cette vidéo :

Publié le 01/03/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages