Vidéo associée: 

Publié le 26/07/2017

Violences et tensions à Jérusalem

Corps: 

Ils poursuivent le boycott du site, malgré le retrait des portiques de sécurité par Israël... Les Palestiniens ont prié par milliers au pied des murailles de la vieille ville. Mais les gardes-frontière ont dispersé violemment ces milliers de fidèles.
L'installation de caméras de surveillance à reconnaissance faciale à la place des portiques est dénoncé par les autorités palestiniennes qui refusent toujours de reprendre leur collaboration sécuritaire avec Israël.

'Toutes ces nouvelles mesures qu'Israël a mis en place depuis le 14 juillet doivent être retirées pour que les choses reviennent à la normale à Jérusalem et que nous puissions reprendre notre travail dans le cadre des relations bilatérales', a déclaré Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne.

L'ambassadeur d'Israël aux Nations unies Danny Danon, a dénoncé cette attitude depuis New York, arguant que l'Autorité palestinienne est à l'origine des violences à Jérusalem :

'La priorité n 1 d'Israël est de maintenir la sécurité des fidèles et des visiteurs au Mont du temple. La priorité n 1 des Palestiniens est d'initier la violence. Mahmoud Abbas a l'audace de clamer qu'il recherche la paix, mais ce qu'il fait, c'est promouvoir et glorifier la terreur.'

Hier soir, les forces de l'ordre israéliennes ont attaqué la foule de fidèles palestiniens au moyen de bombes assourdissantes et de tirs de balles en caoutchouc et n'ont épargné personne, ni les ambulanciers, ni les journalistes.

L'#IOF terroristes s'attaquent violemment à nouveau aux fidèles après la prière du soir à #AlAqsa,environ 50 blessés!#israelTerrorist pic.twitter.com/dP29sjzMR4- Opération Boycott (@opBoycott) 25 juillet 2017

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet