Vidéo associée: 

Violences au Niger: le président promet de punir les auteurs

Corps: 

NIAMEY / ZINDER - 17 jan 2015 - Cinq personnes sont mortes samedi à Niamey lors de manifestations contre la publication d'une caricature de Mahomet en une de Charlie Hebdo. Les rassemblements ont dégénéré en pillage et destructions. Cibles de ces attaques : la France... et les chrétiens.
En deux jours, dix personnes ont donc perdu la vie dans ces affrontements après la flambée de violence vendredi dans la ville de Zinder, plus à l'est. L'institut culturel franco-nigérien est parti en flammes tout comme une loterie ainsi que des églises.
Dans une allocution télévisée, le président nigérien Mahamadou Issoufou a fustigé ceux qui s'en prenaient aux chrétiens et aux étrangers et a promis le châtiment pour les auteurs de ces tueries.
En dépit d'un appel au calme lancé par le chef de l'État, l'opposition a annoncé le maintien d'une marche dimanche matin dans les rues de Niamey.

Partager cette vidéo :

Publié le 18/01/2015
Publicité