Vidéo associée: 

Vienne : le pacte entre Bruxelles et Ankara est un “château de cartes”

Corps: 

Le ministre autrichien des Affaires étrangères critique l'accord conclu en mars entre Bruxelles et Ankara.

Le pacte vise à réduire le flux de réfugiés vers l'Europe et permet de renvoyer en Turquie les migrants arrivés illégalement en Grèce.

La Turquie reçoit en échange des contreparties politiques et financières.

'Les chefs de gouvernement ont réalisé que l'admission incontrôlée des migrants en Europe centrale n'était pas gérable' explique Sebastian Kurz. 'Ils ont essayé d'éviter les images déplaisantes sans eux-mêmes prendre en main le contrôle des frontières extérieures : ils ont délégué la tâche à la Turquie. Cette fausse politique est un château de carte qui menace de s'effondrer.'

Sitzung d deutschspr. Außenminister in Liechtenstein - Diskussion zu #Türkei #Brexit #Migration #IS-Terror & #Syrien pic.twitter.com/6QvNHNxinB- Sebastian Kurz (@sebastiankurz) 5. August 2016

Ankara menace de rompre le pacte avec l'Union Européenne si Bruxelles n'accordait pas d'ici octobre une exemption de visa pour les Turcs.

Bruxelles s'y refuse tant que la Turquie n'assouplit pas sa loi anti-terroriste qui permet les très larges répressions en cours à la suite du putsch raté du 15 juillet.

Une grande manifestation est annoncée à Istanbul ce dimanche en soutien du président Erdogan.

Partager cette vidéo :

Publié le 06/08/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI