Vidéo associée: 

Viande dans les plats préparés : le Parlement européen veut un meilleur étiquetage

Corps: 

Savoir ce que l'on met dans son panier, et donc dans son assiette. C'est une revendication récurrente des consommateurs européens. Depuis le scandale de la viande de cheval, ils seraient plus de 90% à demander que le pays d'origine de la viande soit indiqué dans les plats préparés. Le Parlement européen vient de voter une résolution dans ce sens. Il appelle la Commission à légiférer. La question est de savoir si cela aura une incidence sur les coûts.

' 90% des entreprises qui produisent ce type d'aliments sont des PME et elles disent craindre des coûts additionnels massifs, une hausse de 50% des coûts ' , assure l'eurodéputée allemande Renate Sommer.

Mais les chiffres sont très variables selon les interlocuteurs. Et dans sa résolution, le Parlement européen demande une estimation plus pointue des charges que représenterait cette traçabilité pour les entreprises.

' Nous devrions voir au cas par cas, car les fabricants ont déjà en leur possession beaucoup de ces informations puisque d'autres législations les exigent. Donc, dans la grande majorité des cas, cela ne devrait pas entraîner des coûts supplémentaires ', estime pour sa part l'élue italienne Elisabetta Gardini.

A partir d'avril prochain, les régles d'étiquetage seront déjà renforcées pour toutes les viandes fraiches. La mention du pays d'origine sera dès lors obligatoire.

Partager cette vidéo :

Publié le 11/02/2015
Publicité

Contenus sponsorisés