Vidéo associée: 

Publié le 15/12/2017

Vers la fin de la neutralité du net ?

Corps: 

C'est une décision qui pourrait faire date : les Etats-Unis ont mis fin à la neutralité du net, ce principe fondateur du web qui oblige les opérateurs à traiter tous les contenus en ligne de la même manière, sans discrimination ou interférence. En théorie, le régulateur américain autorise donc les fournisseurs d'accès à moduler le débit, le ralentir ou l'accélérer, ouvrant ainsi la porte à un Internet à deux vitesses.

Les défenseurs de la "neutralité" dénoncent une atteinte à la liberté d'expression et au principe d'égalité sur Internet. Ils estiment que cette mesure va favoriser les géants du web et les internautes qui pourront payer pour accéder à certains contenus, au détriment des start-ups et des clients moins aisés.

La décision américaine aura-t-elle des conséquences sur l'Europe ? Non répond le commissaire européen Andrus Ansip, en charge du marché unique numérique.

La neutralité du net est en effet, protégée depuis le printemps 2016, par un règlement européen. Les opérateurs frauduleux peuvent être sanctionnés. Problème, ce principe demeure fragile, l'application du règlement n'est pas uniforme dans les différents Etats membres.

Beaucoup craignent que les gouvernements cèdent à terme au lobby des opérateurs du web, pour qui la neutralité du net représente un frein à l'innovation et aux investissements.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet