Vidéo associée: 

Venezuela : un général inculpé pour trafic de drogue devient ministre de l’Intérieur

Corps: 

Voilà une décision que Washington va sûrement percevoir comme un pied de nez à son endroit. Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mardi comme ministre de l'Intérieur Nestor Reverol Torres, un général inculpé la veille par la justice américaine pour implication dans un trafic de drogue vers les Etats-Unis.

Nicolas Maduro a par ailleurs tenu à répondre à l'opposition qui vient de recueillir 400 000 signatures pour organiser un référendum de destitution contre lui.

'Je dirai ceci : si l'opposition obtient légalement les quatre millions de signatures, nous nous dirigerons vers des élections l'année prochaine et je suis sûr que les Vénézuéliens nous accorderont une victoire de la patrie, une victoire de la paix. Je suis sûr que l'an prochain, en février, mars, ou avril, nous gagnerons ce référendum' a lancé le président vénézuélien devant ses partisans.

La date à laquelle aurait lieu ce référendum est en effet cruciale. L'opposition tient mordicus à ce qu'il ait lieu avant la fin de l'année pour provoquer une alternance. Si le scrutin est organisé l'an prochain, Nicolas Maduro sera aux deux tiers de son mandat et sa destitution signifierait alors son remplacement par son vice-président actuel, socialiste comme lui.

Dans la rue, les anti Maduro restent mobilisés. Ils espèrent pouvoir commencer à recueillir les 4 millions de signatures nécessaires pour convoquer un référendum dès la fin août .

#Venezuela: révoquer Nicolas Maduro, une longue course d'obstacles https://t.co/H5ATAL46vj #AFP pic.twitter.com/y24XSavfOS- Agence France-Presse (@afpfr) 2 août 2016

Comment le Venezuela peut révoquer Maduro https://t.co/j9YazCYFN5 pic.twitter.com/UhNDXvZxBA- la-croix.com (@LaCroix) 2 août 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 03/08/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité