Vidéo associée: 

Venezuela : le Parlement rejette le décret d’urgence économique du président

Corps: 

Pas de chèque en blanc pour Nicolas Maduro. C'est avec cet argument que l'opposition vénézuelienne, majoritaire au Parlement, a rejeté l'état d'urgence économique décrété par le président. Pour le député d'opposition José Guerra, ce n'est pas la bonne réponse au marasme économique dans lequel le pays est plongé.

' Ce décret ne fait que provoquer les mêmes craintes, a-t-il déclaré : expropriation, contrôles des changes, gels des avoirs et contrôle budgétaire sans fin. Ce serait juste la répétition de la formule appliquée pendant des années au Venezuela et qui a conduit à la crise dans laquelle nous sommes aujourd'hui. '

Le texte prévoyait notamment de recourir aux biens et aux marchandises des entreprises privées pour endiguer les pénuries d'aliments et de biens de première nécessité alors que l'inflation est l'une des plus élevées au monde. Le chaviste Nicolas Maduro a mis en garde contre une paralysie politique.

' Au lieu de nous rassembler de manière proactive en cette période d'urgence économique, un crise complexe et difficile qui requiert un effort national et unifié, ils ont choisi la voie du show, de la confrontation stérile. Nous ne devons pas suivre cette voie ', a protesté le président.

Mais l'opposition, qui a remporté les législatives de décembre, entend en finir avec l'hégémonie présidentielle et dit préparer son propre plan pour sortir le pays de la crise. Cinquième producteur mondial de pétrole, le Vénézuela en tire 95% de ses revenus, or l'effondrement des cours a très durement affecté l'économie et la population.

Partager cette vidéo :

Publié le 23/01/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité