Vidéo associée: 

USA : une semaine pour convaincre sur la Syrie

Corps: 

L’administration Obama a jusqu‘à la rentrée parlementaire du 9 septembre pour persuader le Congrès de l’autoriser à frapper la Syrie.

Les démocrates, majoritaires au Sénat, mais pas à la Chambre des Représentants, doivent donc surtout tenter de rallier les Républicains à leur cause.

Dernier argument avancé : les Etats-Unis auraient la preuve que du gaz sarin a été utilisé.

“On a entendu beaucoup de choses, venant de ceux qui sont pour et de ceux qui sont contre”, indique ce républicain. Pour être franc, mon opinion n’est pas encore faite, ce n’est pas quelque chose que l’on peut prendre à la légère”, commente Michael Burgess, député républicain du Texas.

Pour cette sénatrice démocrate, pas plus de certitude.

“Je trouve horrible que des armes chimiques aient pu être utilisées”, dit Janice Hahn, sénatrice de Californie. “Mais nous savons que des armes chimiques ont été utilisées dans d’autres circonstances et nous ne sommes pas intervenus militairement. La question est : “y a-t-il un autre moyen de forcer Assad à rendre des comptes ? C’est ce que veut la communauté internationale”.

Réunis au Caire, les ministres des Affaires étrangères des pays de la Ligue Arabe ont invité l’ONU et la communauté internationale à “assumer leurs responsabilités”.

Pas un mot sur les frappes étrangères en Syrie, l’institution étant divisée sur la question. L’Egypte, l’Algérie, l’Irak et le Liban s’y opposent, alors que l’Arabie Saoudite les encourage.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/09/2013