Vidéo associée: 

“Une journée dans la peau d’un réfugié”

Corps: 

C'est une expérience proposée aux participants du Forum Économique mondial de Davos pour mieux comprendre le parcours des personnes déplacées. L'initiative vient de la fondation caritative
Crossroads Foundation et la simulation ne dure en réalité qu'une heure, le temps d'occuper la place d'un migrant dans un camp de réfugiés reconstitué. D'anciens migrants, assistés par des membres d'ONG, y jouent le rôle de soldats effrayants qui maintiennent l'ordre à cor et à cris.

Selon les Nations unies, en 2015, le nombre des personnes déplacées dépasse les 59 millions.

'Bien plus d'un million de migrants sont arrivés en Europe l'année dernière et rien n'indique qu'en 2016 le flux ne diminue' indique l'envoyée spéciale d'Euronews à Davos Sarah Chappell.

Winnie Byanyima est la responsable de Oxfam Europe, une ONG qui lutte contre la pauvreté et les inégalités. À ses yeux, l'Europe est elle-même en partie responsable de la crise des migrants.

'Je pense que les pays européens devraient être encouragés à faire plus pour renforcer leurs responsabilités internationales vis-à-vis des réfugiés et pour réaliser qu'ils font partie du problème' estime ainsi Mme Byanyima.

Pour le président de l'International Crisis Group, Jean-Marie Guehenno, l'Europe doit être prête à faire face à une vague d'immigration importante, plurielle et sur le long terme.

'Je pense que l'Europe doit voir ces grands mouvements de populations' explique-t-il, 'comme quelque chose qui va durer et prévoir des politiques concrètes et structurées qui dépassent les réponses d'urgence'

En ce début 2016, le défi pour l'Europe reste entier :'Je pense que l'Europe doit voir ces grands mouvements de populations' explique-t-il, 'comme quelque chose qui va durer et prévoir des politiques concrètes et structurées qui dépassent les réponses d'urgence'

Partager cette vidéo :

Publié le 22/01/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité