Vidéo associée: 

Une issue pour le canal de Panama?

Corps: 

Ana Pastor ne sera pas venue au Panama pour rien. La ministre espagnole de l’Equipement a joué la médiatrice dans la crise de la facture du canal. Après plusieurs entretiens, le consortium international chargé de l’agrandissement du canal de Panama a levé sa menace d’arrêter net le chantier et a accepté de dialoguer avec l’ACP, l’Autorité du canal de Panama.
Le consortium, dont est membre le groupe de BTP espagnol Sacyr, réclame 1,2 milliard d’euros supplémentaires au gestionnaire du canal, un surcoût jugé irresponsable par les autorités panaméennes.
Le président Ricardo Martinelli s’est montré confiant à l’issue de sa rencontre avec la ministre Ana Pastor : “le gouvernement espagnol et tous les gouvernements du monde souhaitent que le canal de Panama soit opérationnel comme stipulé dans le contrat, parce que tous construisent des cargos de plus grande capacité.”

L’essentiel de ces travaux pharaoniques porte en effet sur la construction d’une nouvelle série d‘écluses qui permettront le passage de navires transportant jusqu‘à 12.000 conteneurs, plus du double de la charge actuelle autorisée. Des difficultés géologiques imprévues seraient à l’origine des dépenses supplémentaires.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/01/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité