Vidéo associée: 

Une frappe de l’Otan vise un hôpital de Médecins sans Frontières en Afghanistan

Corps: 

L'hôpital de Médecins sans Frontières à Kunduz en Afghanistan en flamme et partiellement détruit. C'est le résultat d'une frappe de l'OTAN la nuit dernière. Un bombardement qui coûte cher à l'organisation internationale. Le derbier bilan fait état d'au moins 16 morts et près de 40 blessés selon MSF. De nombreux patients et membres du personnel manquent toujours à l'appel. Une centaine de personnes se trouvaient à l'intérieur au moment de drame. Selon l'OTAN, une frappe américaine serait en cause et l'hôpital, un dommage collatéral.

Selon l'OTAN, une frappe américaine serait en cause et l'hôpital, un dommage collatéral. 'Dix à quinze terroristes se cachaient dans l'hôpital la nuit dernière et il a été attaqué explique un porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur. Ils ont été tués, tous les terroristes ont été tués, mais nous avons aussi perdu des médecins. Nous ferons tout pour faire en sorte que les médecins soient en sécurité et fassent leur travail.'

Le directeur des opérations de l'ONG s'est dit profondément choqué par cette attaque car les coordonnées GPS de l'hôpital étaient connues de toutes les parties en présence et que le bombardement s'est poursuivi plus d'une demi-heure après que l'ONG a prévenu Washington et Kaboul.

Pour l'ONU, ce raid est 'inexcusable' et 'possiblement criminelle', a déclaré le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme Zeid Ra'ad Al Hussein. MSF réclame toute la lumière sur ce drame. L'Alliance atlantique a ouvert une enquête. Le Pentagone a confirmé qu'une 'enquête exhaustive' était en cours mais sans confirmer s'il a été mené par des forces américaines.

Partager cette vidéo :

Publié le 03/10/2015
Publicité

Contenus sponsorisés