Vidéo associée: 

Un train déraille dans une gare près de New York

Corps: 

Scène de chaos à la gare d'Hoboken, près de New York. Un train de banlieue vient de dérailler. Les dégâts sont considérables. Un bilan provisoire fait état d'au moins un mort et d'une centaine de blessés, dont plusieurs sont dans un état grave.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le train ne s'est pas arrêté en rentrant en gare. Il à défoncé les butoirs en fin de voie, traversé un hall, avant de s'écraser contre un mur. L'accident a eu lieu en pleine heure de pointe.

Cette rescapée est sous le choc : 'Quand on s'est relevé, on a vu que des gens étaient coincés, qu'on devait sortir par les fenêtres. La police a essayé de nous aider. Le conducteur est sorti, il était recouvert de sang. C'est là qu'on a commencé à comprendre qu'il y avait davantage de blessés, des blessés graves. J'ai senti la puissance de l'impact, mais ce n'est sans doute pas comparable avec ce que les blessés graves ont dû ressentir.''

Ce conducteur de train explique que, contrairement à une voiture, un train peut parcourir une longue distance avant de s'arrêter : 'Si j'actionne le frein d'urgence, la rame peut rouler 1,5km avant de s'immobiliser complètement. Les trains ne sont pas comme les voitures, ils continuent d'avancer.'

À ce stade, la police semble privilégier la piste de la défaillance technique ou de l'erreur humaine. Grièvement blessé, le conducteur du train collabore à l'enquête.

La gare de Hoboken, située en face de Manhattan, avait déjà été le théâtre d'un accident de ce type il y a cinq ans

Partager cette vidéo :

Publié le 30/09/2016