Vidéo associée: 

Un taxi marseillais: "On est à sec de travail"

Corps: 

Alors que les mouvements sociaux s'amplifient, les artisans et notamment les chauffeurs de taxis, sont de plus en plus inquiets pour leur activité. A Marseille, certains d'entre eux passent 2,3 heures voire 4 heures à sillonner chaque jour les routes avant de trouver une station essence ouverte. C'est pourquoi, bon nombre d'entre eux aimeraient que des stations soient réquisitionnées afin de pouvoir maintenir à flots leur commerce.

Partager cette vidéo :

Publié le 26/05/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité