Vidéo associée: 

Un procès historique s’ouvre en Turquie

Corps: 

Une centaine d’auteurs présumés du putsch de 1997 sont jugés par la 13e chambre criminelle d’Ankara à compter de ce lundi 2 septembre. Un coup de force militaire sans violence qui avait forcé le premier gouvernement islamiste du pays à quitter le pouvoir. Certains y voient le nouvel épisode de la lutte controversée engagée par l’actuel gouvernement islamo-conservateur pour écarter les généraux de la sphère politique. La défense a même demandé la révocation du magistrat, jugé trop proche du pouvoir, mais sa requête a été rejetée.

Parmi les accusés figurent de nombreux officiers à la retraite, dont deux généraux, mais aussi des civils qui ont reçu le soutien de manifestants du parti travailliste, venus les applaudir à l’extérieur du tribunal.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/09/2013
Publicité