Vidéo associée: 

Un milliard d’euros de dettes pour la télévision régionale de Valence

Corps: 

Plus de son, plus d’image et à 12h19 un écran noir. La police a fermé la télévision régionale de Valence en Espagne.

300 journalistes ont maintenu l’antenne jusqu‘à la dernière minute, les larmes aux yeux, espérant, jusqu’au bout, que la Radio Televisione Valenciana ne mettrait pas la clé sous la porte. Oui, mais voilà, pour cela, il aurait fallu effacer une dette de plus d’un milliard d’euros.

Último minuto de emisión de Canal9 RTVV

“Nous quittons ce bâtiment en promettant aux habitants de Valence que nous ferons tout ce que nous pourrons pour rediffuser nos programmes à la radio et à la télévision”, indique un employé.

Cette télévison publique émettait depuis 24 ans. 1700 employés se retrouvent au chômage. Pour eux, cette fermeture est le fruit de la mauvaise gestion des autorités régionales. La région de Valence a été gouvernée par le Parti populaire de Mariano Rajoy.

“Perdre son emploi c’est n’est pas anodin. Pour les personnes en question, cela peut sembler injuste et c’est très désagréable”, a estimé, laconiquement, le chef du gouvernement espagnol.

D’après la Fédération des associations de journalistes d’Espagne, depuis 2009, 10 000 journalistes ont été licenciés, conséquence de l‘éclatement de la bulle médiatique, engendré par la crise économique.

Partager cette vidéo :

Publié le 30/11/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité