Vidéo associée: 

Un ancien dirigeant communiste inculpé pour crime de guerre en Hongrie

Corps: 

Bela Biszku est accusé de “participation active” à deux fusillades ayant causé la mort de plusieurs dizaines de personnes lors de la répression de l’insurrection hongroise par l’Union soviétique en 1956. Il fut ministre de l’Intérieur de 1957 à 1961.

L’homme, âgé de 92 ans, avait été arrêté et assigné à résidence le 10 septembre 2012.

Selon le parquet, les agissements de Bela Biszku constituent “un crime de guerre en tant qu’instigateur” et il est également accusé “de complicité dans des actes criminels”, pour avoir couvert des actes de représailles après la répression.

L’ancien dirigeant a nié les accusations. Il risque la prison à perpétuité.

Une loi de 2011 voulue par le Premier ministre de droite Viktor Orban a modifié la législation hongroise, pour que les personnes suspectées d’avoir participé aux représailles après l’insurrection du soulèvement populaire d’octobre 1956 puissent être traduites en justice.

Partager cette vidéo :

Publié le 17/10/2013