Vidéo associée: 

Un an après les attentats, Charlie Hebdo fait encore couler beaucoup d’encre

Corps: 

Dans un numéro spécial en kiosque depuis hier, et tiré à un million d'exemplaires, l'hebdomadaire satyrique rend hommage aux victimes de la rédaction, à celles de l'Hyper Casher, et aux policiers abattus par des djihadistes.

'On se rappelle de ce qui s'est passé il y a un an. Il ne faut pas oublier. Et ça continue, ça s'est passé il n'y a pas longtemps, au mois de novembre, donc il ne faut pas lâcher, jamais. Moi, je le prends toutes les semaines, ça ne change rien à l'Histoire, mais je tenais à avoir celui-ci particulièrement, pour l'hommage', explique Luc Pertoche, un Parisien qui repart avec un exemplaire sous le bras.

Un an après l'attaque, Charlie Hebdo démarre doucement en kiosque https://t.co/KeXCZJ6ao4 #AFP pic.twitter.com/LW46fiML9R- Agence France-Presse (@afpfr) 6 Janvier 2016

Dessinateur devenu patron de Charlie Hebdo, Riss signe la caricature d'un Dieu criminel en fuite en Une du numéro anniversaire. 'Charlie Hebdo a toujours défendu la laïcité, et c'est vrai que c'est de plus en plus difficile d'affirmer cette notion, elle est sans arrêt attaquée, assaillie, remise en cause, et on la fait passer pour un intégrisme, on inverse tout', se lamente Riss au micro de France Inter.

Ce sont des dessins, des caricatures de Mahomet, qui sont à l'origine de l'attaque du 7 janvier 2015. 11 personnes ont été tuées dans les locaux de la rédaction, et un policier dans le boulevard adjacent. Puis les assaillants ont tué quatre personnes à l'Hyper Casher.

Partager cette vidéo :

Publié le 07/01/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI