Vidéo associée: 

Un an après le début de l'épidémie d'Ebola, MSF accable l'OMS

Corps: 

N'ZEREKORE (Guinée), 23 mars 2015 - Un an après la notification officielle par l'Organisation mondiale de la santé de l'épidémie Ebola, Médecins sans frontières (MSF) publie un rapport qui accable l'OMS. MSF dénonce a lenteur de la prise en charge de l'épidémie par l'OMS, et l'accuse d'avoir ignoré ses appels à l'aide.
"Considérer qu'une épidémie qui s'était implantée dans différents pays n'était pas une épidémie internationale parce qu'elle ne s'était pas répandue au Nigeria, cela n'a aucun sens", a déclaré Christopher Stoke directeur général de MSF. "À tout moment, ça aurait pu toucher la Côte d'Ivoire, le Mali, ce qui a été le cas brièvement, et le Sénégal. Alors qu'elle est la limite pour l'OMS en terme d'épidémie nationale ou internationale ? C'était clairement une épidémie internationale et c'est dommage que d'une certaine manière, l'OMS et la communauté internationale ne se sont réveillées que lorsque des occidentaux ont été touchés et ont dû être évacués au Texas ou en Espagne."
"Nous sommes dans une phase cruciale où nous avons vu le nombre de cas diminuer mais nous ne devons pas baisser notre garde", a-t-il ajouté. "Nous devons vraiment poursuivre chaque contact, chaque cas, en particulier parce qu'il suffit qu'un cas ou deux en Guinée ou en Sierra Leone voyagent ou se rendent dans certains types d'environnement où il y a peu de connaissance localement pour que l'épidémie reparte."
D'après un dernier bilan de l'OMS, au moins 24,000 personnes ont été infectées par le virus de la fièvre hémorragique Ebola , et plus de 10 000 en sont décédés.

Partager cette vidéo :

Publié le 23/03/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages