Vidéo associée: 

Ukraine : sur les barricades, tenir le coup, coûte que coûte

Corps: 

Devant les barricades érigées à Kyiv, on lutte contre le froid et le découragement. On vit aussi dans la crainte d’un coup de force de la police.
Les chefs de file de l’opposition se sont rendus à Munich pour sensibiliser les Occidentaux à leur combat.
La crise dure maintenant depuis plus de deux mois. Et dans la rue, on essaye de tenir coûte que coûte.

“Les gens ne partiront pas. Personnellement, je ne partirai pas tant que les autorités n’auront pas été remplacées. Ils sont des milliers comme moi ici. Nous resterons jusqu’au bout”, témoigne un homme. “Nous resterons ici jusqu‘à ce que la victoire soit notre, mais je pense que cela va prendre du temps. Au moins deux mois. Peut-être plus. Mais nous devons rester”, explique un autre.

L’opposition a reçu le soutien des puissances occidentales. Certaines comme les Etats-Unis préconisent des sanctions contre les officiels ukrainiens.

Ecoutez Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, à ce sujet, au micro d’euronews :
“Nous avons rencontré l’opposition ici à Munich et en Ukraine et discuté des moyens à mettre en place pour les soutenir. Et c’est voir les choses de manière fausse que de se focaliser uniquement sur un seul aspect de l’aide que l’on peut apporter au peuple ukrainien. Il est tout d’abord très important que la violence cesse en Ukraine et que démarre un dialogue constructif, que les questions de la réforme constitutionnelle et le rôle du Parlement soient abordés. Il faut aller de l’avant pour que les gens puissent avoir confiance en la transparence et l’ouverture de ce processus”.

Ce dimanche, l’opposition tient une fois de plus un grand meeting afin de redonner confiance et espoirs aux manifestants.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/02/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité