Vidéo associée: 

Turquie : vaste remaniement ministériel sur fond de crise politique et de corruption

Corps: 

La journée d’hier fut rude pour Recep Tayyip Erdogan.

Après huit jours de controverses, l’opération anticorruption sans précédent engagée par la justice turque a conduit le chef du gouvernement islamo-conservateur a changé en profondeur son cabinet.
Trois de ses ministres éclaboussés par des scandales de corruption ont démissionné successivement. Mais Erdogan a décidé de relever le défi de cette épreuve majeure en remplaçant finalement dix ministres.

“Certains de mes ministres ont présenté leur démission en raison des récents événements. Certains d’entre eux ont quitté leur ministère en raison de leur candidature aux élections municipales . Et pour le reste, parce que j’ai décidé qu’il parte”, a déclaré le premier ministre turc.

Les ministres de l‘économie Zafer Caglayan, de l’environnement Erdogan Bayraktar et de l’Intérieur Muammer Güler ont remis hier leur démission. Il y a une semaine deux des trois fils de ces dirigeants ont été inculpés et incarcérés dans le cadre de ce vaste scandale de corruption.

Des changements insuffisants pour les anti-Erdogan qui dénoncent depuis des mois sa dérive autoritaire et islamo-conservatrice.

A Istanbul, près de 5000 protestataires ont été dispersés par la police. Les manifestants exigeaient la démission du gouvernement. D’autres défilés ont eu lieu à Ankara et Izmir faisant ressurgir la fronde antigouvernementale de l‘été dernier.

Partager cette vidéo :

Publié le 26/12/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité