Vidéo associée: 

Turquie : un millier de réfugiés bloqués à la frontière grecque

Corps: 

Près d'un millier de réfugiés sont toujours bloqués en Turquie, depuis ce lundi. Ils tentent de franchir la frontière qui sépare le pays de la Grèce, et qui reste fermée pour l'instant. Parmi ces demandeurs d'asile, de nombreuses amilles, mais aussi des jeunes.
Si certains ont fait marche arrière, d'autres ont improvisé un camp dans l'espoir de pouvoir rejoindre l'Europe. 'On a fui des conditions de vie très dures en Syrie', explique un jeune syrien. 'On a essayé de partir par la mer, mais on a finalement renoncé vu les naufrages et tous les autres problèmes'. 'Je pense aller en Allemagne', indique un autre demandeur d'asile. 'D'abord, je souhaiterais passer un message aux Européens sur ce qu'on vit en Syrie, ensuite, je veux poursuivre mes études, que j'ai dû abandonner là-bas'. Au quotidien, la vie s'organise grâce à l'aide d'ONG et des autorités locales, qui fournissent de l'eau et des vivres. Le gouverneur de la province s'est joint au groupe pour la prière du vendredi. Il leur a annoncé que six d'entre eux seront reçus par le Premier ministre turc pour évoquer leur situation. Les réfugiés ont entamé une maifestation pour faire entendre leur voix. Mais pour Ankara, la situation n'a pas vocation à durer, même si la Grèce n'ouvre pas sa frontière. 'Les réfugiés qui veulent aller en Grèce ne renonceront pas facilement', précise Bora Bayraktar, correspondant d'Euronews en Turquie. 'Avec l'attente qui n'en finit pas, la tension monte. Et les autorités, jusqu'à présent, n'ont pas réussi à les convaincre d'abandonner'.

Partager cette vidéo :

Publié le 18/09/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI