Vidéo associée: 

Turquie : les Etats-Unis ne savaient rien du projet de coup d’Etat (Biden)

Corps: 

Un mois et demi après le coup d'Etat manqué en Turquie, Joe Biden, le vice-président américain, est à Ankara ce mercredi alors que les relations entre les deux pays se sont passablement refroidies.

.VP en #Turquie pour recoller les morceaux après le putsch raté https://t.co/VmKhsKBLD0 #AFP- Agence France-Presse (afpfr) 24 août 2016

Le président turc estime que le putsh raté du mois de juillet a été préparé depuis les Etats-Unis par son ennemi juré Fethullah Gülen.
Mais Jo Biden a été très clair.

'Les Etats-Unis d'Amérique n'avaient pas, n'avaient aucune information préalable sur ce qui vous est arrivé le 15 juillet. Les Etats-Unis d'Amérique, le peuple des Etats-Unis d'Amérique, trouvent ce qui s'est passé répugnant', a insisté le vice-président.

Quant à la demande d'extradition de Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis, les Américains ont fait savoir que les Turcs n'avaient pas apporté de preuves quant à son implication dans le coup d'Etat.

La question kurde divise aussi.

Binali Yildirim, le Premier ministre turc : 'La Turquie n'accceptera jamais, mais alors jamais, une autorité kurde à sa frontière sud. Je consière cela comme une grande menace pour notre sécurité nationale.'

Unis dans la lutte contre le groupe Etat islamique, les Turcs et Américains sont loins d'être sur la même longueur d'onde quant à la question kurde.
En Syrie, les Etats-Unis soutiennent les rebelles kurdes, considérés par Ankara comme des groupes terroristes.

Avec Agences

Partager cette vidéo :

Publié le 24/08/2016