Vidéo associée: 

Turquie-Grèce : les derniers préparatifs avant le début des renvois de réfugiés

Corps: 

C'est ce lundi qu'entre en vigueur l'accord entre l'Union européenne et la Turquie concernant les réfugiés.
Cet accord prévoit notamment le renvoi en Turquie de ceux qui ont traversé illégalement la Méditerranée.
Les premiers renvois seront organisés ce lundi, à bord de bateaux affrétés par l'agence Frontex, chargée du contrôle des frontières de l'Union.

Les structures d'accueil en Turquie

Dans les villes côtières turques, comme Dikili ou Çesme, on se prépare à accueillir les réfugiés, dans des centres, même si tout est loin d'être réglé.

'On a commencé à travailler vendredi, explique Sadullah, ouvrier turc. On nous a dit que les migrants allaient être ramenés de Grèce. Là, on est sur le point de finir. Je pense que tout sera bouclé dans la soirée ou cette nuit. Là, on est tous sur le pont pour terminer le chantier.'

Les critiques des ONG

Comment les choses vont-elles se passer côté grec ? Là aussi, plusieurs zones d'ombres. Combien de personnes seront embarquées ? Dans quelles conditions ?
Le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (UNHCR) s'alarme de cette situation.

'Nous pensons qu'il y a encore des lacunes de part et d'autres, et qu'il faut y remédier. Nous ne sommes pas opposés à des retours, encore faut-il que cela ne concerne pas des personnes nécessitant une protection internationale, ou ayant déposé une demande d'asile, et que cela se fasse dans le respect des droits humains.' Boris Cheshirkov, porte-parole du HCR

Plusieurs ONG de défense des droits de l'Homme dénoncent cet accord.

Le texte, signé le 20 mars dernier, est censé enrayer l'arrivée massive de réfugiés sur le sol européen... des arrivées qui se poursuivent de jour comme de nuit.

- avec agences

Pour aller plus loin

>> L'accord UE-Turquie toujours dans les limbes à Lesbos, les réfugiés aussi

>> 'Turquie. Des expulsions collectives illégales de réfugiés syriens mettent en évidence de graves lacunes dans l'accord avec l'UE', communiqué d' Amnesty International, à lire ici

Partager cette vidéo :

Publié le 04/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages