Vidéo associée: 

Turquie : Erdogan dénonce l’attentat de Suruç perpétré contre des étudiants

Corps: 

L'attentat suicide de Suruç a été imputé à l'organisation Etat islamique. Si la responsabilité de l'EI se confirmait, cette attaque serait la première commise sur le sol turc depuis l'émergence du groupe jihadiste.
L'explosion, qui s'est produite à la mi-journée, a tué au moins 31 personnes et blessé une centaine d'autres dans les jardins du centre culturel de Suruç.

Depuis Chypre, le président turc Recep Tayyip Erdogan a réagi :

'Nous devons condamner le terrorisme, peu importe d'où il vient. Nous disons toujours qu'il n'y a pas de place pour le terrorisme quelque soit la religion, la nation, ou le pays. Nous soulignons la nécessité d'une lutte internationale contre le terrorisme et nous continuerons'.

Peu après l'explosion de Suruç, une attaque à la voiture piégée a tué deux miliciens kurdes dans le sud de Kobané, juste de l'autre côté de la frontière, en Syrie.

Les victimes de Suruç sont des étudiants qui s'étaient rassemblés pour participer à la reconstruction de Kobané.

Juste après l'attentat, les tensions ont été exacerbées à Suruç, des jeunes s'en sont pris à des sympathisants présumés de l'EI. Les forces de l'ordre ont sorti les canons à eau.

Et dans la soirée à Istanbul, un sit-in a été organisé en solidarité avec les victimes de Suruç. Certains dénonçaient le parti au pouvoir l'AKP, l'accusant d'aider le groupe Etat islamique.

Avec Agences

Dernier selfie de jeunes kurdes en partance pour #Kobane pour construire 1 bibliothèque... fauchés par ISIS #Suruc pic.twitter.com/T2ZZHfAB8m- Sevan Minassian (@DARTAG) 20 Juillet 2015

Partager cette vidéo :

Publié le 21/07/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages