Vidéo associée: 

Turquie : Amnesty International dénonce des actes de tortures

Corps: 

La chasse aux sorcières se poursuit en Turquie. Des soldats ont encore été arrêtés lundi dans la station balnéaire de Marmaris. Des hommes suspectés d'avoir fait partie du commando ayant attaqué l'hôtel où se trouvait en vacances le président au début du putsh. Une quarantaine de journalistes sont également visés par un mandat d'arrêt. Depuis le putsch raté du 15 juillet, plus de 13.000 personnes ont été placées en garde à vue, et près de 6000 en détention. Certaines seraient victimes de tortures affirme Amnesty International.

'On nous a fait part de mauvais traitements allant de la violence verbale, des menaces, à la privation de nourriture et d'eau pendant des jours explique Andrew Gardner d'Amnesty International Turquie. Des détenus sont maintenus dans des positions douleureuses, à genoux par exemple pendant des heures avec les mains menottées dans le dos; on parle aussi de sévices physiques, des passages à tabac et même dans les cas les plus graves, des viols en détention'.

L'instauration de l'état d'urgence et les purges massives inquiètent non seulement la population mais aussi les partis d'opposition. Certains de leurs dirigeants ont été reçus ce lundi par le président Recep Tayyip Erdogan.
L'Europe elle aussi fait part de son inquiétude. Pour Jean-Claude Juncker, le président de la Commission, dans la situation actuelle, la Turquie n'est pas en état d'adhérer à l'Union européenne.

avec AFP

Partager cette vidéo :

Publié le 25/07/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité