Vidéo associée: 

Turquie : à Fatih, l’incompréhension

Corps: 

Nous sommes dans le quartier de Fatih, à quelques kilomètres de la place Taksim. ici, c’est un tout autre visage d’Istanbul.

Dans ce quartier conservateur, réservoir électoral du premier ministre issu de la mouvance islamiste, on comprend mal les évènements des derniers jours.

“J‘étais là bas à Taksim, dit un jeune homme, ils chantent “non au fascisme” mais je pense qu’ils ont tort. Renverser les voitures de police, s’attaquer aux bus, ça n’a pas de sens. Sous prétexte de sauver quelques arbres, ils détruisent beaucoup de choses.”

“Moi, je vis ici depuis 40 ans, dit un homme plus âgé, la police ne m’a jamais été arrêté pour me demander : “Où allez-vous, que faites-vous ?”. Tout le monde se déplace comme il veut ici. Ca c’est la mosquée de Fatih, et à côté c’est un bar.”

“Ce qui se passe à Taksim, c’est l’affaire de forces étrangères et de leurs collaborateurs locaux”, rajoute un habitant.

Ici on retient surtout que Recep Tayyip Erdogan a relevé l‘économie turque en une décennie et que le pays est devenu incontournable sur la scène internationale.

Ces habitants suivent les évènements de Taksim en silence et à distance. Même s’ils sont concernés par les problèmes environnementaux ils sont plus inquiets de la violence des manifestations.

Partager cette vidéo :

Publié le 05/06/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité