Vidéo associée: 

Tunisie: une chaîne humaine pour presser le gouvernement de démissionner

Corps: 

“Il faut qu’ils comprennent et qu’ils démissionnent. Le peuple tunisien en a assez d’Ennahda et de son régime. Nous sommes arrivés à la limite de notre patience”. C’est ce qu’indiquait une manifestante hier à Tunis. L’opposition a rassemblé des milliers de personnes. Une chaîne humaine a été créée. Les opposants s’impatientent alors qu’un accord pour sortir de la crise n’a toujours pas été trouvé. Le syndicat UGTT devenu médiateur entre la coalition au pouvoir dirigée par les islamistes d’Ennahda et ses opposants a remis hier aux uns les propositions des autres. Ennahda et ses deux alliés laïques auraient proposé que le gouvernement actuel démissionne fin septembre à l’issue d’un “dialogue national.

La Tunisie a plongé dans une profonde crise après l’assassinat en juillet du député Mohamed Brahmi. Ansar Ashariaa, accusé d’avoir orchestré ce meurtre,vient d‘être classé parmi les organisations terroristes par les autorités.

Partager cette vidéo :

Publié le 01/09/2013