Vidéo associée: 

Publié le 21/02/2018

Tuerie de Parkland : les rescapés maintiennent la pression

Corps: 

A leur arrivée à Tallahassee, la capitale de Floride, ils ont été acclamés en héros. Des élèves du lycée de Parkland où 17 adolescents et enseignants ont perdu la vie dans la fusillade de mercredi dernier, ont fait le déplacement pour faire entendre leur voix auprès des élus de Floride, peu enclins à durcir les lois locales sur les armes à feu. Une mesure en ce sens a été rejetée lors d'un vote mardi.

"On savait qu'ils ne nous écouteraient pas si on restait à Parkland, martèle Rebecca, une rescapée de la tuerie. Il fallait qu'on vienne à eux et qu'on leur montre à quel point nos voix peuvent porter. Si on ne fait pas ça, ils ne nous écouteront jamais."

Un autre groupe d'élèves et de parents doit rencontrer le président Trump, un soutien notoire du puissant lobby des armes. Mais la porte-parole de la Maison-Blanche se garde bien de tout engagement.

"Malheureuse ment, quand une tragédie comme celle-ci se produit, tout le monde demande une réponse simple et rapide, mais il n'y a pas de réponse simple et rapide, a-t-elle assuré lors d'un point presse. Néanmoins, nous voulons faire face au problème et nous voulons rencontrer et parler avec un maximum de gens qui ont été affectés ou qui sont impliquées dans ce processus. C'est pour cela qu'il souhaite s'asseoir et échanger avec les parents, les enseignants et les élèves."

Mardi, les étudiants de Parkland ont à nouveau manifesté pour appeler à une restriction des ventes d'armes. Alors que plus de six Américains sur dix estiment que la présidence et le Congrès n'en font pas assez pour prévenir les fusillades de grande ampleur, les rescapés de la tuerie ont appelé à de grands rassemblements fin mars à Washington et dans d'autres villes du pays.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet