Vidéo associée: 

Trump défend son directeur de campagne inculpé pour voies de fait

Corps: 

L'inculpation du directeur de campagne de Donald Trump est le dernier épisode de la saga des primaires américaines. Corey Lewandowski comparaîtra le 4 mai prochain pour avoir violemment tiré par l'avant-bras une journaliste, Michelle Fields travaillant pour le site conservateur Breitbart, et qui s'approchait trop près du candidat républicain. C'était il y a trois semaines à l'issue d'une conférence de presse à Jupiter, en Floride. La police a rendu publique ce mardi ces images de vidéosurveillance.

'Regarez les images et vous verrez à quel point, tout cela est injuste', a réagi mardi Donald Trump. 'C'est une bonne personne, sa famille est merveilleuse. Et rappelez-vous que c'est elle qui m'a agrippé avant qu'il fasse quoi que ce soit. Et on dirait qu'il essayait juste de faire un peu de place, car pour être honnête avec vous, la conférence de presse était terminée'.

Hillary Clinton a déjà plusieurs fois dénoncé la virulence verbale et physique de la campagne de son adversaire républicain. Cette fois, sa réaction s'est voulue sobre. 'Je ne vais pas commenter une affaire judiciaire ou pénale. Mais je pense qu'au final c'est de la responsabilité de Mr Trump'.

Parmi ses rivaux républicains, le gouverneur John Kasich est monté au créneau. 'Je ne connais pas cet homme et je ne sais pas exactement ce qui s'est passé. Je comprends qu'il a agrippé quelqu'un et que c'était complètement inapproprié, ça aurait pu être une de mes filles', a t-il dit.

La campagne de Trump est 'fondée sur les insultes et les attaques personnelles, et désormais la violence physique' a réagi de son côté le sénateur Ted Cruz.

Partager cette vidéo :

Publié le 30/03/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité