Vidéo associée: 

Troisième nuit de protestation dans la ville américaine de Charlotte, malgré le couvre-feu

Corps: 

Ils ont défié le couvre-feu mais l'ont fait sans violence... A Charlotte, en Caroline du Nord, des centaines de personnes sont de nouveau descendues dans les rues la nuit dernière. La maire de la ville avait décrété un couvre-feu pour éviter que se répètent les violences des deux nuits précédentes, mais les manifestants sont restés mobilisés pour appeler à la fin des violences policières à l'encontre des Afro-américains.

'J'ai un frère et c'est mon devoir de le protéger, a expliqué une jeune femme. Il compte sur moi, c'est pour ça que je suis ici. S'il lui arrivait quelque chose, il ne me resterait rien.'

'Je vais essayer de travailler avec les ecclésiastiques, a pour sa part déclaré le pasteur Elliot Richardson - également membre de l'Association nationale pour la promotion des gens de couleur -, essayer de faire en sorte que les gens restent pacifiques. Il ne faut pas que ça tourne mal. Il ne faut pas entrer dans une spirale négative. Je suis très fier des jeunes de Charlotte qui se sont mobilisés, ils ont agi de manière responsable. Ils ne saccagent pas tout comme les médias voudraient qu'ils le fassent, et j'espère que ça continuera comme cela.'

Ce regain de tension raciale aux Etats-Unis fait suite à la mort d'un Noir de 43 ans, abattu mardi par des policiers qui le disaient armé et menaçant. Une version que la famille de la victime conteste. Les affrontements qui ont suivi ont fait un mort - un homme blessé dans la nuit de mercredi à jeudi qui a succombé à ses blessures - 9 blessés et conduit à l'interpellation de près de 50 personnes.

WATCH: Man gets cursed out by protesters for hugging #Charlotte police officers pic.twitter.com/86UdZL1Q2a- Joel Franco (@OfficialJoelF) 23 septembre 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 23/09/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité