Vidéo associée: 

Troisième Intifada ? Reportage à Jénine pour tenter de comprendre la position des factions palestiniennes

Corps: 

Les violences actuelles entre Palestiniens et Israéliens ont ravivé le spectre d'une nouvelle Intifada. Notre reporter dans la région s'est rendu à Jénine pour connaître l'avis des responsables locaux des factions palestiniennes sur l'émergence d'un troisième soulèvement populaire.

En Cisjordanie, le mouvement dominant est le Fatah, du président Mahmoud Abbas. Son programme politique est suivi à la lettre selon Jammal Jaradat, leader du Fatah à Jénine. Mais pour l'heure, l'Autorité palestinienne semble tétanisée, les directives inexistantes :

'En tant que membre du Fatah, nous soutenons la résistance populaire et nous nous engageons entièrement afin d'atteindre les objectifs définis. Le Fatah a le droit d'utiliser tous les moyens à sa portée et adaptés à chaque étape.'

Principal opposant du Fatah de Mahmoud Abbas, le Hamas dénonce la judaïsation de Jérusalem, de l'esplanade des Mosquées et la construction des colonies, résultat, selon le leader du mouvement en Cisjordanie, Wasfi Kabaha, de 23 ans de négotiations de paix :

'La coordination sécuritaire limite, sans doute, la réaction palestinienne et la résistance à l'occupation israelienne, car la plupart des prisonniers qui sont libérés par Israël sont ensuite incarcerés par l'Autorité Palestinienne. Et cela devient un défi majeur, aussi bien pour le Hamas que pour toutes les factions palestiniennes.'

Khader Adnan, un responsable du Djihad Islamique à Jénine soutient l'Intifada, en tant que 'résistance populaire armé garantie par les lois internationales, légitime face à l'occupation israëlienne' :

'Pourquoi notre peuple est-il privé du droit de résistance à cette occupation illégale ? Il faut que la résistance soit unie. Avec cette intifada, on veut montrer notre désaccord avec les négotiations. Les négotiations relèvent du passé ; cette intifada ne doit pas être utilisée par le négotiateur en chef ( sous-entendu Saeb Erakat).'

La position du Front Populaire pour la Libération de la Palestine ne diffère guère, selon son responsable à Jénine, Jaafar Abu Salah :

'Nous soutenons toutes formes de résistance palestinienne, y compris la résistance violente en riposte à l'injustice et à l'agressivité de l'occupation.'

'La division entre les Palestiniens et la divergence des directives politiques entre toutes les factions palestiniennes demeurent un obstacle fondamental pour les Palestiniens dans leur conflit avec Israël, et cela restreint, d'une manière ou d'une autre, la confrontation globale avec l'autre partie qu'est Israël' conclut notre reporter sur place Mohammed Shaikhibrahim.

Partager cette vidéo :

Publié le 08/10/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI