Vidéo associée: 

Tragédie de Hillsborough : une enquête pourrait être ouverte contre les policiers

Corps: 

Ce sont les héros du jour au Royaume-Uni. Mardi, après 27 ans de combat judiciaire, les familles des 96 supporters de Liverpool morts lors d'un match de foot, ont enfin obtenu gain de cause. Non seulement les victimes, mortes écrasées en 1989 n'y étaient pour rien, mais un jury a accablé la police et les services de secours.

'Justice, enfin', a tweeté l'ancien capitaine de l'équipe de Liverpool, Jamie Carragher, tandis que le club a publié sur le réseau social une photo des victimes en évoquant un 'jour historique'.

Justice finally. #JFT96- Jamie Carragher (@Carra23) 26 avril 2016

Mercredi, la ministre de l'Intérieur n'a pas hésité à critiquer ses services :

'Alors que les autorités auraient dû être dignes de confiance, elles ont fui leurs responsabilités au lieu d'agir dans l'intérêt général', a reconnu Theresa May. 'Mais les familles n'ont jamais vascillé dans leur recherche de la vérité. Grâce à leurs actions elles ont été à l'origine d'une nouvelle enquête et d'une minutieuse réévaluation de ce qui s'est passé à Hillsborough.'

David Cameron, le Premier ministre lui-même a dénoncé les errements d'une enquête trop longue.
Une enquête dont les derniers développement pourraient désormais conduire à l'inculpation des policiers mis en cause.

Les premières sanctions n'ont d'ailleurs pas tardé à tomber : mercredi on apprenanait que le chef de la police de South Yorkshire avait été suspendu avec effet immédiat.

South Yorkshire police chief suspended over Hillsborough verdict https://t.co/oBMHlTFM0q- The Guardian (@guardian) 27 avril 2016

Mercredi toute la presse britannique a évoqué ce jugement historique, excepté deux quotidiens, dont le Sun, propriété du groupe Murdoch qui avait pris le parti d'accuser les supporters au lendemain de la catastrophe.

Mais l'ancien rédacteur en chef du Sun s'est excusé.

WATCH Former Sun editor Kelvin Mackenzie says he was 'duped' over Hillsborough.Regrets infamous front page.https://t.co/22mAotoSjH- North West Tonight (@BBCNWT) 27 avril 2016

Le 15 avril 1989, 94 personnes avaient péri dans une tribune dont l'accès avait été autorisé par la police alors qu'elle était déjà bondée. Deux autres victimes étaient mortes plus tard des suistes de leurs blessures.

Avec AFP et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 27/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité