Vidéo associée: 

Publié le 14/11/2017

Theresa May dénonce les "actes hostiles" de la Russie

Corps: 

Classe et élégance pour la Première ministre britannique, fermeté et résistance aussi, lundi soir, lors du dîner organisé par le Lord-maire de la City de Londres, coeur historique et financier de la capitale britannique. Theresa May a dénoncé 'les actes hostiles' de la Russie et détaillé les mesures prises par le Royaume-Uni pour assurer sa sécurité, tout en expliquant ne pas vouloir de nouvelle 'guerre froide'.

'Quand la Russie a annexé illégalement la Crimée, c'était la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale qu'une nation souveraine prenait un territoire par la force en Europe. La Russie a ensuite fomenté des conflits dans le Donbass, violé à plusieurs reprises l'espace aérien de plusieurs pays européens. Elle s'est ingérée dans des élections et a mené des campagnes de cyber-espionnage.'

Theresa May a assuré que son gouvernement continuerait à protéger l'Europe après le Brexit et a donc préconisé des mesures en matière de sécurité. Une réforme de l'OTAN notamment et une intensification du soutien militaire et économique du Royaume-Uni à l'Ukraine, mais aussi un renforcement de la politique du Royaume-Uni en matière de cybersécurité.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet