Vidéo associée: 

Syrie : pas de répit pour Kobané

Corps: 

La ville d'Aïn al-Arab, Kobané en kurde, ne connaît pas de répit. Les djihadistes de l'organisation État islamique ont poursuivi hier leurs attaques contre la ville kurde, tirant même pour la première fois des roquettes contre cette localité, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Le sort de Kobané, assiégée, est insupportable pour les nombreux Kurdes Turcs qui voulaient traverser la frontière pour venir en aide aux Kurdes syriens et qui ont été bloqués par les forces de l'ordre turques.

À l'image d'Ertugrul Kürkcu, député kurde de Turquie, ils sont également nombreux à déplorer l'attitude d'Ankara. 'Nous n'avons pas vu de preuves irréfutables pour accuser le gouvernement turc de participer aux opérations de l'EIIL, mais la politique de la Turquie est d'isoler la résistance à Kobané'.

Selon des médias locaux, 200 intellectuels turcs ont appelé les organisations internationales, à commencer par l'ONU, à venir au secours de Kobané.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a indiqué que son pays pourrait envoyer des soldats en Syrie pour aider à la création d'une zone de sécurité dans le cadre d'un accord international visant à venir en aide aux réfugiés fuyant les combats.

Avec AFP et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 28/09/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI