Vidéo associée: 

Syrie : les Occidentaux peinent toujours à définir une stratégie alors que l’usage d’armes chimiques semble se confirmer,

Corps: 

Images à l’appui, le régime syrien a poursuivi dimanche sa contre-attaque sur les accusations
d’utilisation d’armes chimiques, en assurant que cela n’avait “jamais” été le cas. Et qu’au contraire, les rebelles, eux, y ont recours. La preuve, ce sont ces maux dont souffrent des soldats depuis une intervention à Jobar, dans la banlieue de Damas, a expliqué un chirurgien travaillant pour l’armée. “Difficultés respiratoires, gonflement des amygdales, sensation de brûlures dans les yeux. Après examen, on observe une contraction des pupilles et un ralentissement du rythme cardiaque”, a-t-il commenté. Des propos invérifiables faute de sources indépendantes. D’ailleurs, quel que soit le camp.

Du côté des rebelles, le Front jihadiste Al-Nosra, qui est affilié à Al-Qaïda, a promis dimanche
de venger les victimes de “l’attaque chimique” de mercredi, en déversant “mille roquettes” sur
les villages alaouites du pays. Les alaouites sont une branche du chiisme à laquelle appartient le président Bachar al-Assad.

Face à cette escalade, les Occidentaux peinent toujours à définir une stratégie. Le discours du secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, en voyage en Malaisie, en témoigne.
“Le président Obama a demandé à mon administration de préparer des options pour toutes les situations, a-t-il déclaré. Nous l’avons fait et nous sommes ainsi prêts à mettre en oeuvre toutes ces options, quelles qu’elles soient… s’il décide de recourir à l’une d’elles.”

Les chefs d’Etat major américain, français, britannique, turc ou encore saoudien doivent se retrouver en tout début de semaine en Jordanie pour discuter du conflit syrien. “On attend de savoir ce que les Américains veulent faire”, a confié une source militaire européenne. “Une intervention militaire américaine aurait des conséquences très graves et créerait une boule de feu qui embraserait le Moyen-Orient”, a averti dimanche le ministre syrien de l’Information, Omran Zoabi.

Partager cette vidéo :

Publié le 25/08/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages