Vidéo associée: 

Syrie: le rapport de l’Onu est politisé et partial, selon Moscou

Corps: 

Les inspecteurs de l’Onu doivent retourner bientôt en Syrie, selon leur chef, pour mener d’autres enquêtes sur des attaques chimiques. Mais leur rapport sur l’attaque du 21 août a été vivement critiqué ce mercredi par la Russie, l’allié indéfectible du régime syrien. Le rapport, publié lundi, ne désigne pas explicitement de responsable. Il évoque des “preuves flagrantes et convaincantes” que du gaz sarin a tué des centaines de personnes près de Damas.
Mais pour le vice-ministre russe des Affaires étrangères, qui a rencontré ce mercredi le président syrien Bachar al-Assad, les conclusions des inspecteurs sont “politisées, préconçues et partiales”.
“Nous sommes déçus de l’approche du secrétariat des Nations unies et des inspecteurs de l’Onu, a ajouté le vice-ministre russe.
Paris s’est dit surpris par ces déclarations et a estimé que personne ne pouvait mettre en cause l’objectivité des inspecteurs de l’Onu.
La Russie a annoncé par ailleurs qu’elle montrerait au Conseil de Sécurité de l’Onu des preuves de l’utilisation d’armes chimiques par les rebelles. Des preuves fournies par le régime syrien.

Avec AFP et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 18/09/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages