Vidéo associée: 

Syrie : l’aide humanitaire tarde à arriver malgré la trêve

Corps: 

La ville d'Alep respire depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu. Depuis deux jours, les bruits des tirs et des avions se sont tus. La vie a repris ses droits. Mais pour combien de temps ? Sur le marché, les étals sont toujours aussi clairsemés. La nourriture tarde à arriver. Les habitants, eux, profitent de cette trêve pour faire leurs courses pour la fête de l'Aïd.

'On est heureux et soulagé, dit cette habitante d'Alep. Quand il y a des avions, on n'est pas en sécurité. Tout le monde est terrifié.'

Si la trêve est globalement respectée, des tirs sporadiques se poursuivent. Ils ont visé notamment un poste d'observation russe sur la route du Castello, qui relie la frontière turque à Alep.

Ces tensions freinent l'objectif premier du cessez-le-feu. L'acheminent de l'aide humanitaire vers les villes assiégées. Une vingtaine de camions remplis de ravitaillement attendent ainsi toujours à la frontière turque que la sécurité leur soit garantie.

Un convoi a pu toutefois atteindre ville de Jarablus, qui a été libérée le mois dernier du joug de l'État islamique. Les habitants reçoivent de la farine, du riz, des pâtes, des jouets...

Cette trêve, qui devait prendre fin officiellement ce mercredi soir, pourrait être prolongée.

La Russie favorable à une prolongation de 48 heures de la trêve en #Syrie https://t.co/l1olO29U4p- Le Monde (@lemondefr) 14 septembre 2016

#Syrie > Ban Ki-moon demande à Washington et Moscou d'aider à débloquer la livraison de l'aide- iTELE (@itele) 14 septembre 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 14/09/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité