Vidéo associée: 

Publié le 07/05/2016

Syrie : après le bombardement meurtrier d'un camp de réfugiés, Damas nie toute responsabilité

Corps: 

Un camp de déplacés syriens dans le nord du pays a été bombardé jeudi. Au moins vingt-huit personnes sont mortes, dont des femmes et des enfants. Une cinquantaine de personnes a également été blessée. Alors que des témoins parlent de raids aériens, ce qui incrimine l'armée de l'air syrienne ou les alliés, Damas rejette la pierre sur les djihadistes ou aux forces loyalistes.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet