Vidéo associée: 

Syrie: Accueil plutôt positif pour l’accord russo-américain sur les armes chimiques

Corps: 

L’accord conclu ce samedi entre Américains et Russes sur les armes chimiques en Syrie est assez largement salué. Il permet d‘écarter au moins provisoirement la perspective d’actions militaires.

Concrètement, les ministres américain et russe des Affaires étrangères se sont entendus pour exiger du régime syrien qu’il présente d’ici au week-end prochain, la liste de ses armes chimiques et qu’il engage le processus de destruction de ces armes.

Cet accord a reçu ce dimanche le soutien de Pékin. “La crise syrienne ne peut être réglée avec des moyens militaires, a indiqué le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. Cela fait l’objet d’un consensus de la part de la Chine, de la France, des Etats-Unis, de la Russie et de la communauté internationale. Il faut donc revenir à l’idée d’une résolution politique du conflit”.

Autre réaction, celle du chef de la diplomatie française, en visite à Pékin. “L’accord de Genève, le projet d’accord-cadre, est une avancée importante, a commenté Laurent Fabius. Bien sûr, cela ne règle pas tout. Il y a un nombre de dispositions à voir”.

Les autorités syriennes ont salué cet accord, estimant que cela “(permettait) d‘éviter la guerre”.

Quant à l’opposition, elle estime que le démantèlement des armes chimiques ne suffit pas. Elle réclame une interdiction des missiles balistiques et de l’aviation contre les civils.

Enfin, la Turquie se dit sceptique sur l’application de cet accord.

Partager cette vidéo :

Publié le 15/09/2013
Publicité