Vidéo associée: 

Surveillant de prison : un métier qui a dû mal à retenir ses recrues

Corps: 

L'administration pénitentaire a toutes les peines du monde à retenir son personnel. Ainsi, un surveillant pénitentiaire sur quatre démissionne dans les trois ans suivant le recrutement.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/10/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI