Vidéo associée: 

Publié le 28/11/2017

Suicide d'une victime du Bataclan : la famille sort du silence

Corps: 

La famille de Guillaume Valette met les choses au point. Rescapé du Bataclan après l'attaque terroriste du 13 novembre 2015, le trentenaire s'était donné la mort dans la nuit du 18 au 19 novembre dernier.

Quelques jours plus tard, l'association de victimes 13onze15 - Fraternité et vérité annonçait dans un communiqué que le jeune homme avait rejeté l'aide de sa famille. Contacté par Le Huffington Post, le frère de Guillaume Valette a donc voulu clarifier les choses.

"Cette phrase a été reprise dans de nombreux médias, c'est dur pour mes parents, mon autre frère et moi, pour tout le monde. Nous avons été là depuis le début pour Guillaume. Nous l'avons accompagné à l'hôpital le lendemain de l'attentat pour l'aider à sa prise en charge médicale. Pareil lorsqu'il a rechuté en septembre. Nous étions proches de lui", a expliqué le frère de la victime, précisant qu'il n'avait pas "refusé l'aide de sa famille".

"La seule chose que mon frère ait clairement refusé, c'est d'adhérer à une association de victimes. Je crois qu'il ne voulait pas se retrouver avec les autres victimes, c'était trop dur pour lui", a encore confié au Huffington Post le frère de Guillaume Valette, visiblement désireux de rétablir la vérité.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet