Vidéo associée: 

Sous-marins français : fuite à la DCNS

Corps: 

La DCNS au creux de la vague. Le constructeur naval français a été victime d'une fuite massive d'informations confidentielles sur ses sous-marins Scorpène conçus pour la marine indienne, mais également achetés par la Malaisie et le Chili.

D'après le journal The Australian, qui révèle l'affaire, la DCNS, détenue à 62% par l'Etat français, aurait laissé entendre que la fuite pourrait venir d'Inde plutôt que de France. Une enquête est en cours dans l'Hexagone.

Le ministre indien de la Défense, Manohar Parrikar, a ordonné une enquête.
'J'ai ordonné au chef de la marine d'analyser l'affaire dans son ensemble, y compris le contenu de la fuite, ce que disent de nous les documents et s'il y a quoi que ce soit à notre sujet, il devra évaluer l'impact que pourraient avoir ces informations sur notre sécurité.'

Les données pourraient toutefois avoir été subtilisées en 2011 par un ancien officier de la marine française, alors sous-traitant du constructeur.

L'affaire pourrait inquiéter le Brésil, qui doit déployer des Scorpènes à partir de 2018, mais aussi l'Australie, qui a confié au groupe français la conception et la fabrication de sa prochaine génération de submersibles pour la modique somme de 34 milliards d'euros.

Elle tombe en tout cas au plus mal pour la DCNS, en course pour d'autres appels d'offres en Inde, en Norvège, aux Pays-Bas et au Canada.

Partager cette vidéo :

Publié le 24/08/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité