Vidéo associée: 

Soulagée par l’Allemagne, la zone euro surmonte les incertitudes

Corps: 

La zone euro a dominé les incertitudes du vote britannique sur le Brexit, en grande partie grâce à l'Allemagne dont la croissance le mois dernier a masqué la stagnation en France et une légère décélération en Espagne et en Italie.

Ce sont les principaux enseignements des dernières enquêtes du groupe Markit, dont les indices PMI sont scrutés par les principaux acteurs de privés et publics de l'économie européenne.

Ces enquêtes révèlent une croissance timide de 0,3% dans la zone euro à l'entame du troisième trimestre. La croissance a globalement accéléré dans le secteur des services. Le sous-indice mesurant l'emploi dans les services est à son meilleur niveau depuis 2008.

La croissance du secteur privé allemand, porté par les services, a enregistré le mois dernier meilleur résultat en 2016.

En France, le secteur revient dans le vert : 'L'activité du secteur des services français repart à la hausse en juillet, compensant ainsi la faiblesse actuelle de l'industrie manufacturière', a souligné Jack Kennedy, économiste de Markit.

La croissance italienne sera selon le gouvernement de 1,2% cette année (0,8% en 2015), mais plusieurs économistes pensent qu'elle ne dépassera pas 1%.

En Espagne, la croissance du secteur des services a légèrement ralenti en juillet tout en se maintenant à un rythme solide. 'La reprise espagnole fait preuve de résilience face à un certain nombre de vents contraires', estime Andrew Harker, économiste chez Markit.

En Grande Bretagne, l'économie s'est contractée en juillet à son rythme le plus élevé depuis la crise financière de 2008, ce qui laisse prévoir un recul de 0,4% de l'économie ce trimestre. Les économistes envisagent une baisse des taux de la Banque d'Angleterre ce jeudi.

Partager cette vidéo :

Publié le 03/08/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité