Vidéo associée: 

SNCF : les raisons de la grève de mardi

Corps: 

Sur les 150.000 salariés de la SNCF, neuf sur dix ont le statut de cheminot, les autres ont un contrat de droit privé classique. Ce statut protège des licenciements économiques, fixe les rémunérations et accorde des régimes avantageux avec des départs en retraite à 57 ans et 53 ans pour les agents de conduite. Ces avantages historiques coûtent cher à la SNCF, environ 20% plus cher que les contrats privés. Pour faire face à l'ouverture à la concurrence dès 2020, l'entreprise propose de réorganiser le temps de travail, sans toucher au statut, ce qui déplaît aux syndicats. L'enjeu est d'améliorer sa productivité, sous peine de prendre un trop grand retard sur ses concurrents.

Partager cette vidéo :

Publié le 26/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité