Vidéo associée: 

Sarkozy dézingue Juppé, NKM et Fillon

Corps: 

Si la primaire de la droite et du centre n'aura lieu que fin novembre, Nicolas Sarkozy semble d'ores et déjà certain de sa victoire. Selon l'hebdomadaire Le Point, c'est un sondage le mettant à égalité avec Alain Juppé qui donne à l'ancien chef de l'Etat la conviction que ce dernier ne fera pas le poids face à lui. "Alain va continuer à s'effondrer. Il ne sera pas au second tour" aurait-il déclaré, envoyant également plusieurs piques à ses principaux rivaux à droite. Au sujet de François Fillon et de ses attaques : "Je ne vais quand même pas répondre à quelqu'un qui s'est fait battre par Copé !". Sur Nathalie Kosciuscko-Morizet : "Elle a été ma porte-parole, numéro 2 du parti, et elle n'est même pas foutue de réunir les signatures de militants ? Elle serait restée bien tranquille, elle serait aujourd'hui présidente du parti!". Toujours selon Le Point, Nicolas Sarkozy s'imagine déjà de retour à l'Elysée, évoquant ironiquement les fonctions qu'il pourrait distribuer, pourquoi pas à son meilleur ennemi, Alain Juppé : "Le problème, c'est qu'à 72 ans, je ne sais pas quel poste je pourrais lui proposer". L'ancien président de la République, qui semble particulièrement remonté, conclut ses propos ainsi : "ils n'ont jamais réussi à s'asseoir dans mon fauteuil quand il était vide ! Et vous pensez vraiment qu'ils vont réussir maintenant que j'y suis ?".

Partager cette vidéo :

Publié le 01/09/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité