Vidéo associée: 

Saint-Pétersbourg dévoile son nouveau théâtre Mariinsky

Corps: 

Le gratin de l’opéra et du ballet russe s’est produit à l’occasion du récent gala d’ouverture du nouveau théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg. La salle d’opéra, qui sera le centre d’un complexe culturel ambitieux, parmi les plus grands au monde, était ardemment réclamée par son directeur général, le charismatique chef d’orchestre Valery Gergiev.

“Nous avons désormais une salle d’opéra fantastique. Pour nos jeunes artistes, ce sera une opportunité énorme de briller, non pas dans deux, trois ans, mais peut-être que dans trois, quatre, cinq mois, il y aura davantage d’opportunités de se produire sur scène. Les jeunes ballerines, par exemple, auront plus de spectacles; cela veut dire que les célébrités se produiront davantage, mais les jeunes, les nouveaux venus ou les chanteurs, aussi, auront plus d’opportunités’‘, explique
Valery Gergiev

Construit juste en face de son grand frère, le nouveau théâtre Mariinsky a été conçu par un prestigieux cabinet d’architecte canadien, dirigé par le dynamique Jack Diamond. “C’est une immense ville historique, avec une cohérence incroyable. Il y a ce contraste extraordinaire entre, d’un côté, ces rues droites, ces façades néoclassiques, et de l’autre, ces églises et cathédrales exotiques. Je ne voulais pas être accusé de fracturer la magnifique cohérence urbaine de Saint-Pétersbourg. Je veux que cette cohérence se perpétue. Nous y somme parvenus en créant notre propre église : l’auditorium”, dit-il.

“Le bâtiment est imposant, mais il est aussi ludique’‘, ajoute Jack Diamond. ‘‘Nous avons voulu créer l’ambiance des grandes soirées, à travers le hall d’entrée, les passerelles, avec tous ces escaliers assez extravagants, c’est une scène pour les spectateurs, car ce sont eux les acteurs durant l’entracte, c’est là qu’ils se rassemblent. L’architecture du hall est complètement différente : l’accent est mis sur la scène, mais je voulais que les spectateurs se sentent aussi à l’aise à l’auditorium que dans leur propre salon.’‘

L’un des invités d’une des trois représentations inaugurales, fut l’infatigable Placido Domingo. “Pendant trois jours, il y avait des évènements partout’‘, raconte le ténor. ‘‘J’ai eu la chance de participer au gala d’ouverture du Mariinsky II. J’ai également dirigé au Mariinsky III, et là, je viens de chanter dans l’ancien Mariinsky. C‘était un grand honneur pour moi, car très peu d’artistes étrangers ont été invités à se produire. La vérité, c’est que maintenant que je m’en vais, j’ai hâte de revenir!’‘

“Ce nouveau Mariinski est financé par le gouvernement central’‘, rappelle Jack Diamond. ‘‘Trouver un pays, où le gouvernement comprend l’importance du patrimoine culturel, c’est une source d’inspiration. Nous ne sommes pas des animaux; ce qui nous distingue plus que tout, ce sont les arts. C’est à travers l’art que l’esprit humain est porté à son niveau le plus haut, et c’est ce qu’a compris la Russie.’‘

Partager cette vidéo :

Publié le 24/05/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité