Vidéo associée: 

Russie-UE : dégel de façade sur l’Ukraine

Corps: 

Pas de dissonnances ou si peu. Alors que l’on dit les relations russo-européennes au plus mal, les deux puissances ont donné le change à l’issue de leur sommet commun à Bruxelles. Toutes deux disent vouloir éviter les luttes d’influence dans leur voisinage commun, y compris l’Ukraine. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne :

“ Je pense que nous devons changer cette perception qui veut que ce qui est bon pour une région soit mauvais pour l’autre. Dans l’Union européenne, nous sommes opposés à la logique du bloc contre bloc. “

Le président russe a néanmoins laissé entendre que les interférences étrangères en Ukraine n’avaient pas lieu d‘être. Une allusion aux déplacements de nombreux responsables européens à Kiev.

“ Nos voisins communs tentent de coopérer plus activement avec l’Union européenne, et en même temps, de préserver un lien historique et une coopération étroite avec la Russie. Il n’y a pas de doute que nous devons les y aider, mais créer de nouvelles lignes de fracture n’est pas acceptable “, a martelé Vladimir Poutine.

Il a aussi dit ne pas envisager de revoir les accords économique avec l’Ukraine si l’opposition arrivait au pouvoir. En revanche, il veut avoir l’assurance que la Russie récupèrera les 15 milliards de dollars prêtés au pays.

Partager cette vidéo :

Publié le 29/01/2014

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité