Vidéo associée: 

Russie : le pétrole entraîne le rouble et la bourse dans sa chute

Corps: 

Coup de froid sur le rouble en cette première séance de l'année en Russie. La devise a décroché de plus de 2 %, et s'échangeait à plus de 76 roubles pour 1 dollar, accusant avec retard, la chute des cours du brut et la déroute des marchés chinois au cours des dix derniers jours, fériés dans le pays.

Déjà éprouvés par les sanctions internationales liées au conflit ukrainien, les Russes s'attendent à une nouvelle année difficile. C'est le cas de Tatyana, retraitée à Moscou : ' on vit en banlieue et nos retraites sont très basses. Comment peut-on survivre avec 8.000 roubles par mois ? C'est moins de 100 euros ! Les médicaments sont de plus en plus chers, la nourriture et le logement aussi. C'est dur. '

L'énergie assure la moitié du budget de l'Etat. Celui-ci a été établi sur la base d'un baril à 50 dollars. Or, depuis le 31 décembre, le cours du Brent a chuté de plus de 11 % pour passer sous les 33 dollars. Le pétrole russe cote généralement deux dollars plus bas.

C'est ce qui conduit Vladimir Osakovskiy, chef économiste pour la Russie et la Communauté des Etats Indépendants chez Merrill Lynch à Moscou, au pessimisme : ' nous estimons que si les prix du pétrole restent à leur niveau actuel ou tombent autour de 30 dollars le baril, l'économie russe accusera une récession considérable pour la deuxième année consécutive. '

La bourse de Moscou a elle plongé de près de 5 %, répercutant la débâcle de la semaine dernière sur les places financières chinoises.

Le Kremlin a prévenu que faute de rebond des cours du brut, il devrait imposer des mesures d'austérité, tel qu'une prolongation pour une troisième année du gel des salaires des fonctionnaires et des hausses d'impôt.

Partager cette vidéo :

Publié le 11/01/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI